L'ostéopathie pour les nourrissons - ostéo et bébé

 

Le but d’une consultation ostéopathique chez le nouveau né et le bébé est de rétablir un équilibre et enlever les tensions qui ont pu apparaître lors de la grossesse et de l’accouchement.

En effet, pendant le travail, lors de l’expulsion, lors de l’utilisation de matériel (forceps, ventouse…), ou même si une césarienne est effectuée, le corps (et surtout le crâne) du bébé subit des traumatismes, même minimes, et a souvent besoin d’être contrôlé par l’ostéopathe. 

Selon Viola Fryman, une des 1ère ostéopathes à s'être spécialisée chez les bébés, 80% des nouveaux-nés auraient besoin d'actes ostéopathiques.

Un accouchement sans problème peut avoir généré des dysfonctions crâniennes, tout comme un accouchement compliqué peut ne pas en avoir donné. Il est donc nécessaire de faire faire un bilan à votre nouveau-né par votre ostéopathe.

Quand amener son bébé chez l'ostéopathe?

Le plus tôt possible!

Au début de la vie le crâne est très maléable et peux se déformer. Mais on peut aussi mieux le travailler en ostéopathie. De plus, plus tôt sont détectés les blocages de la posture, plus vite sera la récupération. Enfin, les coliques et autres troubles digestifs apparaissent très tôt, et on peut améliorer les symptômes rapidement en ostéopathie.

On conseille en général d'amener son bébé durant le 1er mois de vie. Certaines maternité proposent une séance d'ostéopathie pendant le séjour, proftez-en!

Quels sont les techniques ostéopathies utilisées chez un nouveau-né?

Les techniques sont des mobilisations douces des articulations, des muscles et des viscères du bébé. Concrètement les mouvements sont souvent imperceptibles. Au niveau du crâne celà s'apparente à de léger massages, parfois même sans mouvement du tout. 

Rassurez-vous: ces techniques sont douces, non douloureuses (maitrise des pleurs du bébé), non invasives. 

Je n'utilise personnellement JAMAIS de techniques de "craking" ou forçant une articulation.

Situations nécessitant un contrôle ostéopathique

 

  • accouchement déclenché, sous péridural, rachianesthésie ou anesthésie générale
  • naissance trop longue (plus de 12 heures) ou trop rapide (moins de 3 heures)
  • présentation: siège, front ou face, bébé "regardant les étoiles"
  • bébé resté longtemps in utero en siège ou en transverse, ou bébé retourné tête en bas très tôt (2e échographie)
  • manoeuvre obstétricale faite par la sage-femme ou l'obstétricien(ne)
  • tour de cordon, bretelle
  • prématurité ou post-terme
  • si on a appuyé sur le ventre de la maman pour faciliter l’expulsion (expression abdominale)
  • utilisation des forceps, de la ventouse, ou des spatules
  • césarienne
  • souffrance fœtale ou de réanimation du bébé
  • naissance multiple

Si l'un ou plusieurs de ces cas de figure se présentent, il est recommandé de consulter rapidement son ostéopathe. Même sans troubles fonctionnels apparents, une consultation permet au bébé de bien démarrer dans la vie.

Observez votre bébé et n'hésitez pas à consulter dans les cas suivants

 

  • tête plate ou déformation du crâne
  • rotation de la tête très souvent du même côté, méplat asymétrique derrière la tête, use ses cheveux de manière asymétrique
  • hypotonie et a du mal à tenir sa tête
  • se cambre en arrière très souvent
  • pleurs inconsolables sans raison apparente
  • mauvais sommeil
  • régurgitations
  • coliques, maux de venter, gaz, selles peu nombreuses
  • difficultés à prendre le sein ou le biberon
  • la maman allaitante a des crevasses
  • il sort sa langue en permanence et à tendance à baver en dehors des têtées, ou au contraire ne tire jamais la langue
  • chute, après surveillance et examen médical
  • mauvaise position des pieds, des hanches
  • il présente un strabisme après 6 mois de vie
  • otites, bronchites, rhinites à répétition

Effets de la consultation et nombre de séances

Les effets sont très rapides chez le bébé. Pendant 24h il se peut que votre enfant réagisse fort à la séance: changement de rythme, pleurs, bébé "grognon", comme pour l'adulte! Mais ces effets sont bien évidemment réversibles.

Le résultat de la séance s'apprécie très rapidement, dès le lendemain.

Le nombre de séances dépend de votre enfant. C'est votre ostéopathe qui le détermine lors de la 1ère séance. Les séances d'un bébé ne doivent pas être trop rapprochées: en général 3 semaines, parfois moins ou plus en fonction des cas. 

Conclusions

L'ostéopathie permet d'améliorer les petits désagréments du nourrisson. L'ostéopathe donne ensuite quelques conseils de "nursing" aux parents pour prolonger les bénéfices de la séance. De plus, la séance apporte confort et sérénité au bébé, et lui permet de s'adapter à son nouvel environnement. Quand bébé grandit, il est aussi parfois interressant de lui faire faire une séance: indications de l'ostéopathie chez l'enfant.

Dans certains cas il est nécessaire de voir le pédiatre avant toute consultation ostéopathique. Si vous avez le moindre doute, posez la question directement à votre pédiatre.

NB: certains médecins de sont pas pro-ostéopathie pour les nourrissons. Sachez que les techniques pédiatriques réalisées par un praticien compétent sont très douces, non douloureuses et non traumatiques pour votre bébé. Les bienfaits de l'ostéopathie pédiatrique ne sont malheureusement pas reconnus par tous les professionnels de santé. L'ostéopathie a néanmoins fait ses preuves.

 

Une consultation ostéopathique ne remplace pas la consultation du pédiatre. En cas d'inquiétude ou de doute sur l'état de santé de votre enfant: appelez votre médecin. Pour les urgences, faites le 15 (SAMU) ou présentez-vous aux urgences pédiatriques les plus proches.