Bien choisir sa maternité

Quand choisir sa maternité?

Au moment où on apprend sa grossesse, se mêlent beaucuop d'émotions, que l'on partage avec le (ou la) conjoint(e). Malgré celà il faut avoir les pieds sur terre pour que la naissance soit la plus proche possible de vos attentes. 

Le suivi des premiers mois se fait en général avec son/sa gynécologue de ville, puis à 6 mois de grossesse c'est la maternité qui prend le relais.

Néanmoins, il est primordial de choirir très rapidement où l'on veut accoucher. En effet, ici à Paris, les places sont chères et les demandes nombreuses. Si vous avez des attentes précises de votre maternité, inscrivez-vous sans attendre. Certaines maternité proposent des pré-inscriptions sur internet, d'autres c'est par téléphone. N'hésitez pas à vous renseigner en amont. 

En bref, après le test urinaire, on appelle! Pas de panique, cette "pré-inscription" ne sera pas complètement définitive tant que vous n'aurez pas eu le 1er RDV avec la sage-femme de votre maternité, vers 12 SA (Semaines d'Aménorhées). 

A2

Maternité niveau 1, 2 ou 3, quelles différences?

Une maternité niveau 1 est concue pour les grossesses normales (non pathologiques), un accouchement après 37 SA (les accouchements un peu avant sont pris en charge, mais si bébé n'est pas au top de sa forme il/elle risque d'être transféré dans une maternité de niveau + élevé). Cette maternité prend en charge tous les type d'accouchement (césarienne comprise bien sûr) et est en capacité de réanimer un bébé à terme. 

Un niveau 2 à un service de néonatalogie pouvant acceuillir les bébés nés après 32 SA. Elle prend en charge les grossesses à risque modéré. Elle est divisée en 2 sous-types: 2A (à partir de 32 SA et 1500g) et 2B (avec une unité de soins intensifs).

Un niveau 3 acceuille dans un service de réanimation néonatale tous les bébés nés à partir de l'âge minimum de réanimation (en France, c'est 23 SA, et 500g de poid de naissance minimum). 

 

Concrètement, il faut demander conseil à son/sa gynécologue en fonction de son cas (âge de la maman, antécédents de grossesses à risque ou de prématurité etc...).

Il faut également savoir, que même si la grossesse est normale, vous pouvez choisir de donner naissance dans une maternité de niveau 3. Néanmoins, la prise en charge peut s'avérer moins physiologique que dans une maternité de niveau 1, alors que l'inverse n'est pas forcément vrai. 

Si par exemple vous désirez faire un projet de naissance, accoucher dans une position particulière, renseignez-vous bien sur les pratiques de la maternité choisie. 

A3

Quels critères retenir?

La proximité:

Plus pratique pour les RDV, et si le travail commence en pleine journée à l'heure de pointe, c'est plus simple aussi. 

 

Le niveau 1, 2 ou 3:

En fonction de votre cas. En discuter avec le/la conjoint(e), avec le/la gynécologue. 

 

Les pratiques de la maternité:

Se renseigner sur les pratiques en cours: sur internet, mais aussi auprès de votre médecin, et auprès de mères ayant accouché dans la maternité que vous envisagez. Regardez également si il y a des salles spécifiques pour le travail, avec ballon, baignoire etc. Si la matenrité propose de l'ostéopathie, de l'acupuncture ou d'autres médecines naturelles, c'est aussi un plus. 

 

Votre gynécologue-obstétricien:

Certaines de mes patientes préfèrent accoucher dans la maternité où exerce leur gynécologue-obstétricien. Cela peut être en effet rassurant. Discutez-en avec ce(tte) dernier(e), pour savoir dans quelle mesure il/elle pourra être présent(e) lors de l'accouchement.  

A4