Article écrit pour le blog BabyBaboo

BabyBabo est un blog tenu par une maman psy, bio et presque écolo comme elle se défini elle-même. Elle m'a gentiment demandé si je pouvais écrire des articles concernant l'ostéopathie chez le nouveau-né et pendant la grossesse. Voici l'article en entier, que vous pouvez retrouver ici.

Et ici, un autre article que j'ai écrit, concernant cette fois l'ostéopathie pendant la grossesse.

 

Pour la rédaction de cet article sur la pratique de l’ostéopathie pédiatrique, j’ai pris contact avec Alexandra Richard, Ostéopathe D.O. qui exerce à Paris (11eme) et pratique l’ostéopathie périnatale et pédiatrique. Ella a très gentiment accepté de nous présenter sa pratique et de répondre à un certain nombre de questions permettant de nous éclairer sur les indications et les bénéfices de l’ostéopathie pour les bébés:

 

Qu’est-ce que l’ostéopathie? 

L’ostéopathie est une médecine douce, alternative, pratiquée uniquement avec les mains du praticien. Le but est de restaurer l’équilibre du corps. Quand ce dernier est perturbé, des symptômes apparaissent : douleurs, mauvaise fonction des organes (troubles digestifs, fatigue,…), mauvais état général. Le grand principe de l’ostéopathie est de travailler le corps de façon globale, et non pas systémique comme c’est le cas en médecine allopathique. Trouver la cause, pour éliminer le symptôme.

Quand amener son bébé chez l’ostéopathe ?

Dès la naissance! L’idéal est de faire un bilan durant le premier mois de vie. En effet, si des perturbations, des dysfonctions sont présentes, le travail ostéopathique est facilité le 1er mois car les os du crâne du bébé sont très malléables, et les dysfonctions n’ont pas encore eu le temps de se fixer.

Quels sont les symptômes qui amènent à consulter ?

La 1ère consultation est indépendante des symptômes, qui peuvent apparaître plus tard. Une naissance peut s’être très bien passé, mais le bébé peut avoir des blocages, dus à la position in utero. L’inverse est vrai aussi : une naissance compliquée peut donner un bébé sans problèmes particuliers. D’où l’intérêt d’un bilan systématique à la naissance.
Néanmoins, certains signes peuvent vous amener à consulter:

  • Douleurs de ventre : les fameuses coliques
  • Déformation de la tête
  • Troubles de l’allaitement
  • Bébé qui reste toujours dans la même position (rotation de la tête toujours du même côté)

D’autres symptômes poussent souvent les parents à consulter, mais je suis plus réservée quant à l’efficacité de l’ostéopathie, car il y a souvent une prise en charge médicale à associer et/ou des éléments multifactoriels:

  • Rgo (reflux gastro-oesophagien)
  • Troubles du sommeil

Comment se passe une séance chez l’ostéopathe ?

Cela dépend beaucoup du praticien que vous consultez. Lors de ma consultation je procède de cette façon :

  • Questions aux parents : raison de la consultation, déroulement de la grossesse, de l’accouchement, le quotidien avec bébé, passage en revue de l’alimentation, du transit, du sommeil.
  • Le parent accompagnant pose le bébé dans un cocoonababy, habillé, et les manipulations commencent.
  • Je fais en sorte de limiter les pleurs : si il faut le bébé prend son biberon ou le sein, va dans les bras de maman…. Tout en continuant le traitement ostéopathique.
  • Les techniques sont douces et dans le respect de la physiologie du bébé
  • Des conseils de positionnement ou de nursing sont donnés aux parents pour prolonger le traitement à la maison

→ La consultation doit se dérouler dans le respect des rythmes du bébé !

Combien de séances ?

Une fois de plus, c’est variable et patient-dépendant. Mais chez un bébé des séances trop rapprochées ne servent à rien. En moyenne, je revois le bébé 3 semaines/1 mois après la 1ère séance. Ensuite le nombre de séances dépend du motif de la consultation.

Comment choisir son ostéo ?

Je vous recommande vivement de choisir un ostéopathe spécialisé chez le bébé : la formation des ostéopathes est très généraliste et permet tout à fait de prendre en charge l’adulte, mais le nouveau-né n’est pas un adulte miniature : votre ostéopathe doit s’être formé à l’ostéopathie pédiatrique, et doit avoir l’habitude de recevoir des bébés.

Voici les formations sérieuses en ostéopathie périnatale :

Il y a aussi les annuaires des syndicats, mais certains bons ostéos ne cotisent pas aux syndicats, et la compétence en pédiatrie n’y est pas toujours indiquée.
Le mieux reste de faire fonctionner le bouche-à-oreille, demander à la pharmacie, au pédiatre, au médecin traitant, à la PMI, à la maternité…

> Vous pourrez retrouvez davantage d’informations concernant cette pratique de l’ostéopathie périnatale et pédiatrique, directement sur le site d’Alexandra Richard ICI (grossesse, portage, allaitement, coliques, pb de sommeil…)